Mairie de Bois-Grenier
84 Rue de Pourtalès
59280 BOIS-GRENIER

Tél. : 03.20.77.15.10
Fax : 03.20.77.50.44

Mail : mairie.bois.grenier@wanadoo.fr
Site : www.mairieboisgrenier.fr

Commune de
Bois-Grenier
Un village où il fait bon vivre

Accueil > Culture Patrimoine > Eglise, calvaire, niches et chapelles

Eglise, calvaire, niches et chapelles

Eglise : Notre-Dame des sept douleurs

APERÇU HISTORIQUE DE L’EGLISE DE BOIS-GRENIER

XIème ou XIIème siècle : Petite chapelle de quartier dédiée à Saint Wilgeforte.

1464 : Louis DOMMESSENT, Seigneur de Bois-Grenier, fait reconstruire la chapelle à ses frais. Elle va subsister jusqu’en 1842 !
Comme dans toutes les vieilles églises, la Chapelle est orientée, c’est à dire dirigée vers l’est. Là où est maintenant le clocher se terminait le chœur. En bien des points (formes et dimensions, haut toit d’ardoises, poutres et voûtes, clocher au même
emplacement et de même genre) elle ressemblait à l’église d’Englos.

1842  : Travaux d’agrandissement aux frais de Mlle BIDE de la GRANDVILLE (famille propriétaire de Bois-Grenier. Les travaux sont confiés à un maçon d’Houplines nommé RAMON (voir linteau au fond de l’église).
Les vitraux latéraux du chœur avaient comme sujet saint Léon, patron du dernier comte de la Grandville et saint Charles, patron de la comtesse Caroline et désigné comme patron secondaire de la paroisse lors de sa fondation en 1850.
Derrière l’autel avait été aménagé, dit-on, une niche éclairée, pour une statue en bois doré de la vierge écrasant le serpent, étendant les mains, et portant un cœur aux sept glaives. C’est ainsi, semble t-il, que la Patronne séculaire du sanctuaire reçut son vocable définitif rendu officiel peu après, lors de l’érection en paroisse : Notre-Dame des Sept Douleurs.

1850 : Bois-Grenier est érigée en paroisse.

1854  : Bois-Grenier est érigée en commune.

1855  : Le conseil municipal s’occupe de la question de l’église et reconnaît à l’unanimité que « la chapelle de Bois-Grenier est insuffisante pour servir d’église paroissiale ».
La construction progressive, sur le même terrain, d’une église plus grande est décidée. Les travaux, commencés en 1856
s’achevèrent laborieusement en 1873 ! On a ainsi une église changée radicalement d’orientation, avec entrée du côté de la route.

1862  : Un nouveau clocher de plus de 35 mètres est construit.

1864 : Installation d’une nouvelle cloche « Marie-Caroline » qui rejoint au clocher la vieille cloche « Catherine ».

1914 : Le 31 octobre, l’église de Bois-Grenier est la cible de l’artillerie allemande.
Dans l’après-midi, un obus traverse la flèche et y met le feu. Le clocher résiste longtemps à la morsure du feu mais tombe à son tour.
Pendant près de quatre ans, les obus continuèrent de hacher les murs.
En 1918, ne demeurent debout que quelques pans de murailles du chœur. Le reste n’est qu’un tas de gravats, un peu plus élevé à l’endroit du clocher.

1919 : Inauguration d’une chapelle provisoire, sur l’emplacement du patronage (foyer rural actuel).

1923 : Les plans et devis pour la construction d’une nouvelle église sont approuvés par la Préfecture. La population a souhaité une église qui reproduise celle d’avant la guerre, faisant revivre ses souvenirs et atténuant l’épreuve de la disparition.
Ceci explique que l’église sera reconstruite à l’identique de celle détruite au cours de la guerre 1914-1918.

1926 : Inauguration de l’église le 19 septembre 1926 par Mgr Quilliet, évêque de Lille.
La cloche, actuellement la principale, a été fondue avec le métal retrouvé dans les décombres du clocher. Elle porte l’inscription
suivante : « Je me nomme Pauline-Henriette-Marie-Louise-Julie-Françoise. J’ai été baptisée le 17 septembre 1922, dans l’église
provisoire de Bois-Grenier, en la fête de N.-D des Sept Douleurs, patronne de la paroisse. M. l’abbé Hasbroucq étant curé,
M. Wattel maire, j’ai eu pour parrain Henry Bouchery et pour marraine Mme Henri Jourdain-Lecoeuche ».

C.Wauthy, Douai (Nord)

2000 : Août à décembre : travaux de restauration de l’église.
Inauguration le 17 décembre 2000 par Mgr Brunin, évêque auxiliaire de Lille.


  • Concertation révision du PLU

    Concertation sur la révision générale des 11 Plans Locaux d’Urbanisme (PLU)

    La MEL révise en ce moment-même l’ensemble de ses PLU afin de se doter d’un nouveau document d‘urbanisme.

    A VOUS LA PAROLE !
    Une concertation est actuellement ouverte.
    Comment participer ? Plusieurs modalités d’expression et d’information seront mises à votre disposition tout au long de la concertation. Vous pouvez vous exprimer dès à présent sur le registre numérique mis à votre disposition via l’outil dédié à la concertation du futur PLU : https://www.registre-numerique.fr/concertation-plu-MEL

    Qu’est-ce qu’un PLU ?
    Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un plan composé de plusieurs zones distinctes (zones agricoles, zones urbaines…) sur lesquelles des règles de constructibilité s’appliquent. Ces dernières permettent ou interdisent la construction de bâtiments, d’équipements, de voiries… Tout permis de construire est délivré sur la base du respect de ces règles. Cet ensemble de règles traduit, à l’échelle métropolitaine, un projet d’aménagement et de développement durable du territoire.
    Une fois approuvé, tout PLU peut voir ses règles ajuster, ses zones et périmètres évoluer au gré des mouvements démographiques, économiques, sociaux ou environnementaux du territoire, enjeux auxquels les règles du PLU doivent répondre, et s’adapter.

    Pourquoi réviser les PLU en vigueur ?
    L’élargissement récent de la MEL à de nouvelles communes fait que la métropole est actuellement couverte par 11 PLU (1 PLUi et 10 PLU communaux couvrant les communes des anciennes communautés de communes des Weppes et de la Haute-Deûle) alors que la MEL porte un projet commun sur l’ensemble de ses 95 communes membres. Dès lors, une harmonisation de ces différents documents d’urbanisme est nécessaire.

    Par ailleurs, bien que les précédents PLU soient récents, le territoire métropolitain connaît des évolutions rapides. Elles sont pour la plupart la résultante de l’évolution règlementaire et de la concrétisation des stratégies de la MEL à l’instar du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) récemment approuvé, du Schéma Directeur des Infrastructures de Transports (SDIT) ou encore du Programme Local de l’Habitat (PLH) et du Plan de Mobilité, en cours en révision. Le PLU doit également apporter des réponses concrètes aux conséquences et aux enseignements issus de la crise sanitaire.

    L’élaboration d’un PLU unique sur la Métropole permettra donc de doter l’ensemble du territoire d’un cadre actualisé et harmonisé, propice à relever de nouveaux défis.

    Et en attendant ?
    Un tel chantier s’étend sur plusieurs années, au cours desquelles les PLU actuellement en vigueur resteront la règle.

  • Le Portail Familles

    PDF - 628.9 ko
    Affiche portail familles

    Bois-Grenier lance son Portail Familles !

    Retrouvez toutes les informations ici

Lettre d’infos municipales

Numéros précédents

Menus du restaurant scolaire

Voici les menus du 02/09 au 22/10/2021 :

PDF - 1.8 Mo
menus rentrée 2021

Retrouvez toutes les informations sur le restaurant scolaire en cliquant ici

Panneau lumineux

Agrandir

Mairie de Bois-Grenier

84 rue de Pourtalès
59280 BOIS-GRENIER

Tél. : 03 20 77 15 10
Fax : 03 20 77 50 44

Ouverture au public
Lundi, mardi, mercredi :8h00 - 12h0013h30 - 17h30
Jeudi, vendredi :8h00 - 12h0013h30 - 17h00
Samedi :9h00 - 12h00

(fermeture exceptionnelle certains samedis des vacances scolaires)